De janvier à mars 2020, l’association Suivez la Flèche a mis en place l’atelier « Mathématiques & Basilique ». Nous avons décidé de prolonger le succès de nos ateliers d’été, qui s’étaient déroulés sur la Rotonde des Valois en 2019, en nous rendant dans les écoles de Plaine Commune.

Notre intention était de prolonger le partage autour de savoir-faire artisanaux initiés sur les ateliers d’été, et de l’amener au sein des écoles.
Après avoir cartographié et contacté les écoles du territoire, nous avons créé des ateliers d’une heure et demie à destination des élèves de cycle 3.

Après une présentation de l’histoire de la basilique de Saint-Denis, les élèves découvraient les métiers des bâtisseurs et le projet de « Suivez la Flèche », puis s’exerçaient à la géométrie. La basilique a perdu sa flèche depuis 170 ans, et la ville de Saint-Denis a décidé d’organiser un grand chantier pour lui redonner sa façade d’origine.
Ce chantier utilisera les techniques anciennes du Moyen-Âge, alors que nous sommes au XXIème siècle ! Avec l’aide de matériel, l’atelier « Mathématiques & Basilique » s’attache à faire comprendre comment les cathédrales sont construites, et surtout quelles sont les différences entre un chantier médiéval et un chantier d’aujourd’hui. Après quoi, toujours en lien avec le remontage de la flèche, la présentation des outils des bâtisseurs est faite de manière ludique et éducative. Les élèves munis d’un calque, d’un compas, et d’un crayon, se sont glissés dans la peau d’un ouvrier du Moyen-Âge, qui utilisait déjà à l’époque les mathématiques et la géométrie. Ils ont dessiné la basilique avec des formes simplifiées, tout en essayant de les nommer, et en les reproduisant avec l’aide de la corde à 13 nœuds. Puis, en réutilisant cet outil médiéval, et la règle graduée de l’époque, la pige (les mètres et centimètres n’existaient pas, donc le système de mesure était basé sur le corps humain, souvent le bras), les élèves ont résolu des problèmes de mesure en unité datant du Moyen-Âge.

Bilan:

L’importance d’une restitution des connaissances sur place, devant la basilique ou sur la rotonde des Valois a été privilégiée avec les professeurs. Malheureusement, la crise sanitaire, liée à la propagation du virus Covid-19, nous a contraint de suspendre les ateliers. Ce sont au total, 10 interventions qui ont été annulées dans 6 établissements différents, mais tout de même 257 élèves et 13 classes ont pu bénéficier de cet atelier. Et notre présentation a eu écho jusqu’à un collège où une professeure de mathématique nous a sollicités, pour définir ensemble un atelier adapté à une classe de 6ème. Grâce à ce contact, nous avons la possibilité de faire rayonner notre médiation culturelle à d’autres niveaux scolaires du territoire. La réussite de ces ateliers nous mène à penser que nous rééditerons très prochainement l’expérience !

– PR


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.